• +02 54 56 06 06
  • contact@cpmecentrevaldeloire.fr

Archive de l’auteur CPME CENTRE-VAL DE LOIRE

Baisse du chômage : merci aux chefs d’entreprise !

La baisse du chômage en France (-3,3% en un an) est une excellente nouvelle dont il y a tout lieu de se réjouir. Ainsi, au dernier trimestre 2019, c’est l’équivalent de la population de la ville de Quimper qui a repris le chemin du travail. 

Il convient avant tout d’en féliciter ces chefs d’entreprise qui ont pris le risque de créer de l’emploi pour développer leur entreprise.

Si certaines mesures comme celles prévues dans les ordonnances travail ou dans la loi Pacte ont contribué à redonner confiance aux entrepreneurs, la décision d’embaucher s’explique avant tout par les perspectives positives du carnet de commandes.

Le taux de chômage dans notre pays (8,5%) reste cependant à un niveau élevé par rapport à l’ensemble de l’Union européenne (6,3%). Il y a donc lieu d’intensifier les efforts en faisant notamment en sorte de résoudre la pénurie de compétences dont souffrent actuellement un grand nombre d’entreprises. Il n’est pas logique qu’un tiers des PME cherchant à recruter y renonce faute de candidatures correspondantes, et ce, alors même que plus de 3,5 millions de personnes sans activité sont à la recherche d’un emploi.

Tout doit être mis en œuvre pour combiner accompagnement des demandeurs d’emploi et incitation à la reprise d’un emploi.

Enfin, la confiance des chefs d’entreprise reste fragile. Il faut donc privilégier les mesures incitatives, en baissant par exemple les impôts de production plutôt que les mesures décourageantes comme la taxation des contrats courts.

Retrouvez l’article :

https://www.cpme.fr/espace-presse/communiques-de-presse/baisse-du-chomage-merci-aux-chefs-dentreprise

 

Partenariat CPME

Réaction de la CPME au discours de politique générale du Premier Ministre

Le Premier Ministre lors de sa déclaration de politique générale a affirmé, en évoquant la transition énergétique, sa volonté de “rendre plus propre l’économie“. La CPME partage cet objectif.

Il convient toutefois de permettre aux entreprises de s’adapter et de ne pas ouvrir de périodes d’incertitude préjudiciables à ce moteur de l’économie qu’est la confiance.

Par ailleurs, la confirmation d’un bonus-malus pour décourager le recours abusif aux contrats courts est en soi une mauvaise nouvelle. Cela signifiera, quels que soient les contours du dispositif qui sera présenté le 18 juin, que certaines entreprises qui embauchent verront augmenter leurs charges. Il est également étonnant de prétendre mettre en place une dégressivité des allocations des cadres aux revenus les plus élevés au prétexte qu’ils peuvent retrouver facilement un emploi et de s’y refuser catégoriquement pour les chômeurs recherchant un travail dans les secteurs en tension.

Il est enfin regrettable, alors que le Président de la République avait annoncé son maintien en l’état, que la prime exceptionnelle désocialisée et défiscalisée soit désormais assujettie à l’obligation de mettre en place un accord d’intéressement. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Le respect du réel” aurait sans doute mérité d’autres précisions notamment sur le financement de toutes les mesures annoncées.

L’accompagnement du Groupement de Prévention Agréé 41 reconnu par la Presse Nationale

Les bénévoles du Groupement de Prévention Agréé et la CPME qui accompagnement les chefs d’entreprises en vulnérabilité récompensés par un Reportage sur France 2.

Visionnez le reportage en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/entreprises-des-retraites-a-la-rescousse_3399575.html

 

 

 

Entrepreneuriat Au Féminin

Quand les femmes chefs d’entreprises s’entr’aident

Le Club EAF 41 s’est réuni le 8 mars au “Shelby” (Blois) autour de sa présidente Patricia FHIMA (Opticien de Vineuil).

Le thème de la soirée : “Pourquoi est-il nécessaire encore aujourd’hui d’affirmer la place de la femme dans notre société  ?”

Visale, le nouveau service Action Logement qui connecte logement et emploi

Pour lever l’obstacle de l’accès au logement et faciliter ainsi l’accès à l’emploi, Action Logement a conçu Visale (Visa pour le Logement et l’Emploi), un service totalement gratuit de sécurisation des loyers pour répondre aux attentes partagées tant des candidats locataires salariés, que des entreprises qui recrutent et des bailleurs du parc locatif privé.

Parce que l’entrée dans un emploi se fait aujourd’hui à 90 % en emploi précaire et que ces nouveaux embauchés ne peuvent produire les garanties exigées par les bailleurs du parc privé, il était nécessaire, de concevoir un nouveau service de cautionnement des loyers du parc privé.

Les objectifs : Apporter une réponse adaptée aux besoins des entreprises et des salariés

1